Une infraction de grande voirie  à La Pêcherie

Au nord de la Pêcherie la mer peu profonde et poissonneuse alimentait une culture ostréicole acquise par Dillon. Une petite baraque était établie au bord de l’eau. Dillon obtint le 8 avril 1885 l’autorisation d’y créer un terre-plein pris sur la mer. Plus tard il obtint de doubler ce terre-plein en débordant sur le domaine public maritime DPM et le domaine terrestre et il le couvrit d’un bâtiment qui prit le nom de Pêcherie. A moitié sur le DPM, l’usage du lieu, purement maritime, était subordonné à une AOT, autorisation d’occupation temporaire. Cette AOT a eté renouvelée aux propriétaires successifs de Berder, dont les plus récents la Société Yves Rocher puis  le groupe OCDL – Giboire. Celui-ci devenu propriétaire de l’île le 31 mai 2016 renouvela l’AOT le 23 novembre 20 16 et le 6 décembre 2016. 

Le promoteur immobilier Giboire, en achetant Berder, ne faisait pas seulement une affaire financière mais il était sensible au charme du site et voulait se réserver un coin privatisé pour l’habiter de temps à autre. En dehors des bâtiments dégradés du centre de l’Ile qu’il destinait à la création du complexe hôtelier 4 étoîles, il a adopté pour son usage personnel le secteur de la Pêcherie au nord de l’Ile où se trouvaient deux bâtiments en bon état capables de servir de logements après aménagement.

Le plus grand, bâti à l’origine pour les besoins de l’ostréiculture ou de la pêche, se trouve, on l’a vu, à moitié sur le DPM. A partir de 2018 M.Giboire a fait aménager l’intérieur du bâtiment pour l’habiter, sans autorisation communale. A l’extérieur une cheminée métallique a été ajoutée à chaque extrémité  du bâtiment et les volets ont été rénovés. 

Ce faisant M.Giboire contredit l’exclusivité d’usage maritime stipulée par l’AOT, d’autant qu’il affirma publiquement par la pressse le 17 octobre 1920 sa volonté d’habiter le bâtiment. L’occasion de la demande de renouvellement de l’AOT en 2021 a mis en vedette la contradiction. L’État, sans doute mis dans l’embarras, a tardé à donner réponse. En attendant  il a prorogé la validité de l’AOT jusqu’au 31 décembre 2021.

Devant la volonté choquante d’habiter la Pêcherie les 4 associations nommées ci-dessus se sont unies pour demander le 23 janvier 2020 puis le 20 janvier 2021 au Préfet du Morbihan de faire dresser un PV à l’encontre de M.Giboire pour délit de Grande Voirie. En l’absence de réponse du Préfet notre avocat Me Dubreuil, renouvelant notre démarche auprès du préfet, lui a demandé par lettre du 21 janvier 2021 de mettre en œuvre ses pouvoirs en matière de contravention de grande voirie. Le refus implicite du préfet nous a amenés avec notre avocat à demander le 18 mai 2021 au TA de Rennes d’enjoindre au préfet d’engager la procédure de PV de grande voirie.
 
Nous en sommes là. 

Retour à l'accueil